T-safe à la une

Nouveauté: le filtre douche médical 31 jours

Voici la dernière nouveauté de notre gamme de filtration d’eau, le tout nouveau filtre douche médical 31 jours.

Doté de la même technologie T-safe qui fournit de l’eau saine à plus de 500 hôpitaux en Europe, le nouveau filtre douche médical 31 jours est un filtre jetable de grade stérilisant haute performance pour une utilisation à court terme dans les environnements médicaux à hauts risques.

Avec les meilleures performances de débit de sa catégorie et la validation indépendante du produit en standard dans un filtre à eau T-safe, nous avons également réalisé l’impossible en concevant un filtre douche compact et ergonomique qui ressemble à une douche ordinaire!

Caractéristiques

  • Conception moderne, ergonomique et légère.
  • Filtre de grade stérilisant, membrane à fibres creuses de 0,2 µm.
  • Technologie à débit constant offrant des performances optimales sur l’intégralité du cycle de vie.
  • Additif antimicrobien réduisant le risque de contamination rétrograde.
  • Clapet anti-retour interne pour éviter la contamination en amont.
  • Traçabilité avec le GS1 DataMatrix, permettant le suivi électronique des filtres.

Une approche avant-gardiste de la filtration de l’eau
En tant que pionnier de la première solution validée de filtre 92 jours au point d’utilisation dans le secteur médical, nous reconnaissons que dans certains cas, il est préférable d’utiliser un filtre à durée de vie plus courte. Cela peut dépendre du micro-organisme en cause, de l’étendue de la contamination et du profil de risque du patient. Par conséquent, une évaluation des risques spécifique au site doit toujours être effectuée pour déterminer le cycle de vie du filtre le plus approprié afin de garantir une sécurité optimale pour le patient.

Filtre avec un cycle de vie de 31 ou 92 jours ?
Tous les filtres à eau T-safe offrent le même niveau de protection contre l’exposition aux agents pathogènes dangereux d’origine hydrique, quel que soit le cycle de vie du filtre. Cela est démontré par une efficacité de rétention microbiologique validée de manière indépendante conformément à la norme ASTM F838, par des études de cycle de vie en laboratoire et par des essais de produits sur le terrain. Cependant, d’autres facteurs peuvent être pris en considération pour décider de l’utilisation d’un filtre ayant un cycle de vie de 31 ou 92 jours.

  • Contamination localisée ou isolée
    Lorsque l’étendue de la contamination microbiologique est initialement identifiée ou qu’elle est présente dans des zones isolées, il peut être approprié d’utiliser un filtre à cycle de vie plus court. Dans ce cas, l’installation d’un filtre réduit immédiatement le risque d’infection, tandis que des mesures d’investigation sont prises pour déterminer l’étendue du problème et identifier la cause profonde. Des interventions urgentes, comme une désinfection locale de la sortie, peuvent résoudre le problème en quelques jours, ce qui permet de rétablir le contrôle, de retirer le filtre et de rétablir l’usage normal de la sortie.
  • Contamination généralisée ou colonisée
    Inversement, lorsque l’étendue de la contamination microbiologique est déterminée comme étant plus étendue ou colonisée dans le système d’eau, un filtre à cycle de vie plus long peut être plus approprié. Dans ce cas, l’identification de la cause profonde et la mise en œuvre des travaux de réparation peuvent être plus importantes, nécessitant plusieurs mois ou plus pour y remédier. Un filtre à cycle de vie plus long permet de protéger l’utilisateur final tandis qu’un mécanisme technique sûr est conçu et mis en œuvre pour rétablir le contrôle du système d’eau. Dans ce cas, un filtre à cycle de vie plus long diminue le coût et la charge de travail des équipes techniques et d’entretien, car moins de changements de filtres seront nécessaires par rapport à un filtre à cycle de vie plus court.
  • Nature du micro-organisme
    Comme décrit, les filtres à eau T-safe offriront le même niveau d’efficacité de rétention microbiologique, indépendamment du cycle de vie du filtre. Cependant, on sait que les filtres, comme toute autre surface ou appareil en milieu clinique, sont exposés au risque de contamination rétrograde par des bactéries environnementales après le point de distribution de l’eau. Dans les établissements de soins spécialisés, ce problème est principalement causé par le micro-organisme Pseudomonas aeruginosa, qui peut contaminer la surface extérieure d’un filtre lors de sa manipulation, par des éclaboussures provenant des canalisations ou par de mauvaises pratiques de nettoyage. Par conséquent, les bactéries peuvent contaminer la surface extérieure du boîtier du filtre et être transportées dans l’eau filtrée, exposant ainsi l’utilisateur final. Dans de telles circonstances, l’efficacité du contrôle dépend fortement d’un nettoyage régulier efficace, qui minimise le risque de contamination rétrograde. Lorsque les pratiques de nettoyage ne sont pas fiables ou que la contamination rétrograde ne peut pas être contrôlée de manière adéquate, un filtre à cycle de vie plus court peut être plus approprié.
  • Profil de risque du patient
    L’évaluation du profil de risque du patient va de pair avec la nature du micro-organisme qui doit être contrôlé. Par conséquent, la sensibilité du patient aux infections et les voies de transmission et d’exposition du micro-organisme doivent être prises en compte dans le cadre de l’évaluation des risques. L’évaluation des risques doit notamment tenir compte de l’impact que cela peut avoir sur les filtres au point d’utilisation. Comme dans l’exemple ci-dessus, dans le cas de l’agent pathogène Pseudomonas aeruginosa, il existe plusieurs sources potentielles de contamination rétrograde et de multiples voies de transmission pour le patient. Si le risque de contamination rétrograde environnementale par des espèces de Pseudomonas est bien connu, il existe d’autres risques microbiens d’origine hydrique dans le secteur médical qui peuvent avoir des voies de transmission similaires.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution de filtration d’eau pour secteur médical, leader sur le marché?

Autres informations

T-safe à la une L’essor de Pseudomonas aeruginosa : Explorer sa menace pour la santé