T-safe à la une

Qu'est-ce que la légionellose ? Transmission, Symptômes et
Prévention Expliqués

La Legionella (légionelle) est un type de bactérie dont il existe actuellement plus de 60 espèces identifiées et plus de 70 sérogroupes. Toutefois, l’espèce pathogène la plus connue et la plus pertinente sur le plan clinique est la Legionella pneumophila, qui est responsable de la grande majorité des cas de légionellose.

Historique

La bactérie a été découverte pour la première fois en 1976, lors d’une épidémie de maladie mystérieuse parmi les participants à un congrès de la Légion américaine à Philadelphie. Les bactéries ont été isolées et, par la suite, l’espèce Legionella pneumophila a été identifiée comme la bactérie
responsable de la maladie. La maladie a été nommée « maladie du légionnaire » en référence au groupe affecté. Depuis lors, d’autres espèces de légionelles ont été identifiées comme responsables de maladies respiratoires similaires, connues collectivement sous le nom de « légionellose ».

Légionellose
(maladie du légionnaire)

  • La légionellose est une forme sévère de pneumonie dont les symptômes sont une fièvre élevée, des frissons, de la toux, des douleurs musculaires et un essoufflement. Dans les cas graves, elle peut entraîner des complications telles qu’une insuffisance respiratoire, une insuffisance rénale, un choc septique et peut potentiellement s’avérer mortelle.
  • Les bactéries sont principalement transmises par l’inhalation de gouttelettes d’eau contaminées, souvent sous forme d’aérosols générés par des systèmes d’eau tels que la climatisation, les jacuzzis ou les douches. Cependant, d’autres méthodes de contagion sont possibles, telles que l’intubation et l’aspiration. Cette maladie n’est pas contagieuse d’une personne à une autre.

Statistiques sur les infections

Les cas de légionellose peuvent varier d’une année à l’autre et selon les régions. Les systèmes de surveillance permettent de suivre les cas de maladie, et des épidémies peuvent survenir dans des contextes spécifiques où il y a une exposition à des sources d’eau contaminées.

En Europe et au Royaume-Uni, comme dans d’autres régions du monde, les cas de légionellose sont signalés aux autorités sanitaires, et les données sont collectées afin de surveiller les tendances et de faire face aux épidémies.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), 8 499 cas confirmés de légionellose ont été déclarés dans les pays de l’Union européenne et de l’Espace économique européen (UE/EEE) en 2019. Le taux d’incidence était de 1,6 cas pour 100 000 personnes.

Il est important de noter que les statistiques spécifiques peuvent évoluer au fil du temps et que les informations les plus récentes et les plus précises peuvent être obtenues auprès des autorités sanitaires ou des organisations responsables de la surveillance des maladies dans les régions
respectives. Les mesures de santé publique, l’entretien rigoureux des systèmes d’eau et le respect des directives gouvernementales peuvent favoriser la prévention des infections par les légionelles.

Contrôle des légionelles

Le contrôle des légionelles présente plusieurs défis en raison de leur capacité à proliférer dans divers systèmes et environnements aquatiques.

Voici quelques-uns des principaux défis:

La complexité des systèmes d’eau

Les légionelles peuvent coloniser et proliférer dans un large éventail de systèmes d’eau, notamment dans les tours de refroidissement, les réservoirs d’eau chaude, les douches et les fontaines décoratives. La complexité de ces systèmes, ainsi que des facteurs tels que les
fluctuations de température et la stagnation, peuvent compromettre l’efficacité du contrôle de la croissance bactérienne.

La formation de biofilms

Les légionelles ont la capacité de former des biofilms, c’est-à-dire des couches visqueuses qui adhèrent aux surfaces des systèmes d’eau. Les biofilms créent un environnement protecteur pour les bactéries, les rendant ainsi plus résistantes aux mesures de désinfection et leur permettant de persister dans le temps.

Les exigences de température

Les légionelles prolifèrent dans des environnements aquatiques chauds, et leur croissance optimale se produit à des températures comprises entre 20 °C et 45 °C. Le maintien de la température de l’eau en dehors de cette plage peut aider à contrôler la croissance
bactérienne, mais cela n’est pas toujours possible ou pratique dans tous les systèmes d’eau.

La stagnation

L’eau stagnante et les faibles débits peuvent créer des conditions favorables au développement des légionelles en permettant aux bactéries de se concentrer et de se multiplier. Le fait de rincer régulièrement les systèmes d’eau et de garantir des débits adéquats
peut contribuer à réduire le risque de colonisation bactérienne.

La surveillance et les tests

La détection et la surveillance de la contamination par les légionelles dans les systèmes d’eau requièrent des méthodes de test spécialisées, et les résultats ne sont pas toujours immédiatement disponibles. Il peut donc être difficile d’identifier et de répondre aux
éventuels risques en temps opportun.

La conformité

La conformité avec les réglementations et les directives relatives au contrôle des légionelles varie selon les juridictions et les secteurs. Veiller à ce que les systèmes d’eau répondent aux exigences réglementaires et mettre en œuvre des mesures de contrôle appropriées peut nécessiter de nombreuses ressources ainsi qu’un entretien et une surveillance continus.

Pour relever ces défis, il convient généralement d’adopter une approche à multiples facettes qui comprend une inspection et un entretien préventifs réguliers et planifiés des systèmes d’eau, la mise en œuvre de mesures de traitement et de contrôle de l’eau, la surveillance de la contamination par les légionelles et la formation du personnel responsable de la gestion des systèmes d’eau.

La collaboration entre les autorités sanitaires publiques, les professionnels de la gestion de l’eau et les parties prenantes de divers secteurs est également essentielle pour contrôler efficacement les légionelles et réduire le risque de maladies associées.

Prévention de la légionellose avec notre
Filtre Douche Médical 31 Jours

Related insights

T-safe à la une L’essor de Pseudomonas aeruginosa : Explorer sa menace pour la santé
T-safe à la une Risques Liés au Retraitement des Filtres Terminaux